Le mois du bonheur

16 octobre 2009. Aujourd’hui. 14h. Je deviens toute pâle d’un coup, un mal de ventre, inattendu, violent, s’empare de moi. Mon corps se souvient… de toutes les émotions, de tout mon vécu. Incroyable coïncidence…

16 octobre 2004. Le jour de notre rencontre. Il faisait beau, il y avait du soleil, mais il faisait frais. J’avais une jupe courte et un manteau rouge, beaucoup de kilos en moins, j’étais hésitante et timide, je ne parlais pas. Mais je souriais. J’avais des papillons dans le ventre et je me demandais si je pouvais l’aimer, si je pouvais lui faire confiance… Sur la route de Baccarat, dans les boutiques du Village du Livre, je découvrais un monde.

16 octobre 2006. 13h44.  Je mettais au monde cet ange. Notre bébé… on lui avait promis l’amour, tout l’amour. La sage-femme m’avait donné comme date de l’accouchement le 24; plus le temps passait, plus Vincent était persuadé que j’allais accoucher le 16, le jour même de notre anniversaire de rencontre. Et la vie fait tout ce qu’elle veut, elle arrange les choses à merveille…

Dimanche, le 15, j’était saisie par ce syndrome du nid, la préparation de la maison…épuisée en fin de soirée, je suis tombée sur le lit en pleurs. Je voulais que tout soit prêt, je ne savais pas pourquoi. Et dans la nuit, à minuit, vraiment à minuit, les premières contractions m’ont réveillée…j’avais compris. Plus tard, au milieu de la journée, Elouan poussait son premier cri. Il y avait du soleil, on écoutait de la musique, on volait sur les nuages, bébé dans les bras.

Aujourd’hui, il pleut, il fait froid. Pas dans mon coeur… Depuis hier, j’ai le sourire, le grand sourire. Et de l’amour, de l’amour à donner à tout le monde.

Aujourd’hui, Elouan a les cheveux plus long. Il parle plus, il pleure moins, il joue beaucoup, il nous serre dans ses bras… et sa voix chaleureuse, quand il me revoit après une journée… »mamaaann!!! ».  Il n’a plus de couche, il va avec plaisir à l’école. Il a grandi mon « lou », mon « ange », mon « coeur »… et je ne vois toujours pas le temps passer. Aujourd’hui, c’était lui la vedette à l’école, avec son grand gâteau-maison, entouré de chemins en bonbons, tout fier de nous montrer trois doigts, car il a « toiz ans » et il a soufflé trois bougies, et il a eu trois bisous de la part de la maîtresse. Nous allons faire ce soir un autre gâteau, pour ce soir et pour demain, il aura une partie de ses cadeaux (oui, je sais, nous continuons de le gâter…), nous ferons la fête. Peut-être, nous nous retrouverons…

Commentaires:

4 Réponses à “Le mois du bonheur”

  1. A.M.
    A.M. écrit:

    La Mulţi Ani, Elouan!

    ps/ Şi păstrează-ţi pletele blonde pentru cel puţin încă 33 de ani :-)

  2. Ralu'
    Ralu' écrit:

    Multi ani luminosi si frumosi! :)
    (subscriu la urarea cu pletele :) ) )

  3. teodorafr
    teodorafr écrit:

    multumim!!!
    (pina m-oi decide eu sa ii bag foarfeca in par, mai e vreme, si-apoi el nu vrea sa auda de coafor, rire)

  4. degetica
    degetica écrit:

    chiar e destinul…..foarte frumos.
    va imbratisez si a doresc sa fiti impreuna inca 100 de ani, toti 3, poate 4 :)

Laisser un commentaire

«
»