L’école approche

Demain, ce sera son premier jour à l’école. La rentrée…ça y est, Elouan est « grand » (dit-il souvent), bientôt trois ans. Les histoires de unschooling/ homeschooling sont loin de moi, car nous ne pourrons pas assurer un tel choix. Ce sera donc la maternelle du village, sans prétention, sans techniques particulières (oui, j’aurais aimé Montessori par exemple), une institutrice que je connais à peine. Et j’espère que tout se passera bien…

Lui, il est tout excité, depuis le temps qu’il demande d’aller à l’école… Hier, pendant la visite dans la maternelle et dans le Resto Loisirs, il était tout de suite à l’aise, à explorer, à jouer, à regarder, surtout qu’il retrouvait aussi ses « copains » de la crèche; en plus, Anastasia était là aussi. Moi…j’ai peur. Bien que…je lui fais confiance, car je le sais très sociable et facilement adaptable. Je suis aussi frustrée, car mon emploi de temps ne me permettra pas de le conduire le matin, ce sera une demi-heure – une heure de garderie avant les cours, ni de le récupérer le soir, sauf un jour par semaine. Ce sera donc Vincent qui va l’introduire dans ce milieu dans les premiers jours. Et puis, la séparation…il a pris l’habitude de me voir tout le temps, pendant les vacances; en ce moment il a du mal à accepter que c’est fini, alors hier et aujourd’hui c’étaient les pleurs, « moi boulot, maman, moi boulot!!! », les cris en soirée, sa frustration. Il y a des moments où, quelque soit la douleur qu’on ressent, quelque soit le mal que ça nous fasse, on n’a pas le choix. Depuis que j’ai commencé de travailler, je n’ai pas eu le choix, il a fallu que je le laisse chez la nounou, à la crèche ensuite, maintenant à l’école. Ces séparation qui se sont bien passées jusqu’ici….et que j’avais à chaque fois transformées pour qu’elle soient moins dures. Il n’y aura pas de période d’adaptation, juste de l’espoir. J’ai des émotions….Combien de fois j’ai déjà vécu ça, mais beaucoup plus rassurée, de l’autre côté, en accueillant les enfants des autres, en les prenant dans mes bras…

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»